Communiqués de presseInfos adhérents

La santé pour tous, Tous pour la santé

Thème du Congrès 2012 de l’UNSSF

LA SANTE POUR TOUS, voilà un slogan qui mérite d’expliquer en quoi et comment un syndicat professionnel y inscrit sa politique dont il est convenu qu’elle est essentiellement orientée vers la défense de la profession.

La stricte défense d’une profession peut-elle se contenter de négocier le montant de sa rémunération sans se soucier de la qualité des soins pour lesquels elle est rémunérée?

Notre syndicat souhaite conjuguer ces deux objectifs non seulement dans ses revendications mais aussi en encourageant chaque sage-femme quel que soit son exercice, à occuper cette place de 1er recours pour tout ce qui touche à la santé des femmes. Devenir le professionnel pivot,  indispensable, incontournable, exerçant en collaboration  avec l’ensemble des autres professions de santé.

Notre place de sage-femme doit d’abord s’inscrire dans la prévention, ce qui suppose le plus grand respect de la physiologie de chacun.

La signature en début d’année 2012 d’un avenant à la convention qui nous positionne officiellement 1er recours est déjà un succès qui couronne notre pugnacité à le revendiquer depuis « toujours » !

Faut-il rappeler notre acharnement, longtemps à contre-courant, à réévaluer les actes cœur de métier notamment le C plutôt que le seul SF.

Le PRADO est l’outil par lequel nous pouvons parvenir à cette place en contournant les résistances qui déjà apparaissent du coté de ceux qui nous vivent comme des concurrents.

Il devient possible que chaque sage-femme si elle ne s’offusque pas de la méthode, et en accepte les détours, rencontre des femmes qui ne seraient jamais venues vers elle. Il est alors simple de faire valoir à ces femmes la plus value de notre profession.

TOUS POUR LA SANTE, pour notre syndicat, c’est l’engagement avec et auprès des autres professionnels à travailler ensemble au profit de nos patients.

Nos premiers partenaires sont les médecins généralistes. Communiquer, se respecter sont les bases d’une coordination efficace.

Avec l’hôpital la collaboration doit aussi progresser. Trop de difficultés financières mettent les maternités en demeure d’être rentables.

Nous proposons une attitude ouverte. Nous pouvons tous et toutes trouver notre place et travailler vers les mêmes objectifs quelque soit notre mode d’exercice. La difficulté est de ne pas devenir les jouets de politiques que nous ne maîtrisons pas.

Faire avancer ensemble une identité professionnelle construite autour d’objectifs communs.

L’avenir sera celui que nous construirons. J’y crois. Vous devez le mettre en œuvre. Je fais confiance à votre avenir.

J. Lavillonnière

0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez