Communiqués de presse

Négociations dans la Fonction Publique Hospitalière

Peu d’avancée !

Pour rappel, les négociations au ministère de la santé avec la DGOS ont débuté en mai 2011.

Suite aux réunions le ministère avait ouvert des champs de négociation sur :

  • une révision statutaire des sages-femmes à l’hôpital ;
  • L’autonomie et l’indépendance de la profession à l’hôpital (notamment vis-à-vis des directions de soins) et l’amélioration de sa représentation ;
  • La constitution d’une filière physiologique autonome sous la responsabilité des sages-femmes ;
  • Une revalorisation salariale attendue par la profession pour neutraliser les effets du protocole d’accord du 2 février 2010 qui conduit à ce que les sages-femmes et les sages-femmes cadres soient rattrapées, voire dépassées par les IADE et les cadres de santé.
  • Des propositions statutaires pour les sages-femmes enseignantes dans le cadre du projet d’universitarisation de leur formation à 5 ans

Le 21/03/2012 une nouvelle réunion dite « point d’étapes » s’est déroulée avec la D.G.O.S. au ministère de la santé. Etait présent, Mme Lenoir-Salfati et Mme De Bort pour la DGOS, et les centrales  syndicales représentatives.

Après avoir rappelé le cadre des négociations, le ministère a rappelé sa volonté de voir les sages-femmes rester dans le titre IV de la fonction publique hospitalière.

Concernant les propositions déposées en novembre 2011 par les centrales syndicales et l’UNSSF, le ministère ne les a toujours pas étudiées et calculé l’impact de celles-ci. Alors que le motif d’annulation des  précédentes réunions était  «  un arbitrage des propositions à Bercy » !

En résumé, peu d’avancées, mais un calendrier est fixé en  juin pour la reprise des négociations après les élections.

Restons soudés, motivés,

Pour que les négociations du mois de juin ne concernent pas uniquement  les revalorisations salariales et un rattrapage calqué sur les IADE.

Pour  que des services physiologiques gérés par les Sages-Femmes, pour que la filière maïeutique au sein de la FPH voient le jour !

0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez