Infos adhérents

Formation continue des sages-femmes libérales au temps du Covid 19

Pendant le temps de cette crise sanitaire inédite, beaucoup de changements s’imposent dans nos pratiques. Certaines d’entre vous avaient certainement des projets de formation en cours qui ont pu être annulés ou modifiés.

Il reste tout à fait possible de vous rapprocher des organismes de formation et de vous inscrire aux actions prévues. C’est peut être le moment pour vous, si votre agenda le permet aujourd’hui. Pour information, de nombreuses formations qui étaient proposées en présentiel ont été transformées en formations à distance.

 

Sachez que les principaux partenaires, l’ANDPC et le FIF-PL continuent à fonctionner. Certaines modalités changent, vous les trouverez détaillées ci-dessous, mais votre obligation DPC ne change pas.

 

Pour rappel : « Le développement professionnel continu a pour objectifs l’évaluation des pratiques professionnelles, le perfectionnement des connaissances, l’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins ainsi que la prise en compte des priorités de santé publique et de la maîtrise médicalisée des dépenses de santé. Il constitue une obligation pour les sages-femmes.  »

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000020879475&categorieLien=id article 59, titre II, XI

D’après l’article L.4021-1 du code de la santé publique, le DPC constitue une obligation pour les sages-femmes. Depuis le 1er janvier 2017, cette obligation est triennale et non plus annuelle : chaque professionnel de santé doit justifier, sur une période de trois ans, de son engagement dans une démarche de DPC

 

 

ANDPC :

 

Pour les sessions de DPC prévues en présentiel qui sont suspendues jusqu’à la fin de la crise sanitaire, les organismes de formation, OGDPC, peuvent vous offrir 2 possibilités :

– garder le format présentiel classique à condition de planifier la ou les session(s) à des dates postérieures à la période sanitaire actuelle ; avec la possibilité de modifier ces dates, si la période de confinement se prolongeait.

– transformer l’action de façon à remplacer le format présentiel de votre session en classe virtuelle synchrone à l’aide de visioconférences par exemple ; dans ce cas, la ou les session(s) peut/peuvent avoir lieu pendant la crise sanitaire.

Attention :
La classe virtuelle synchrone nécessite un environnement d’enseignement et d’apprentissage dans lequel les participants peuvent visualiser des présentations, interagir et travailler à l’aide d’outils d’apprentissage partagés. Vos sessions présentielles ne peuvent pas être changées en session d’e-learning.

L’agence nous a informés que les ODPC arrivent à s’organiser pour changer leur mode d’intervention, mais que les sages-femmes s’inscrivent très peu dans les formations.

Pour trouver une action de formation :

https://www.agencedpc.fr/formations-dpc-rechercher-un-dpc

 

FIFPL

 

Le FIF-PL est l’organisme qui gère la Contribution à la Formation Professionnelle (CFP) que les professionnels libéraux, donc les sages-femmes, payent chaque année à l’URSSAF. Il peut prendre en charge : toute formation liée à la pratique professionnelle dans le cadre du décret de compétences et de la législation en vigueur de l’exercice libéral. Selon les critères : CRITERES DE PRISE EN CHARGE 2020 SAGES-FEMMES

Télécharger :
FIF-PL SF 2020.pdf

https://www.fifpl.fr/profession-liberale/criteres-de-prise-en-charge code NAF: 8690DS

Si votre formation prise en charge par le FIF-PL a été reportée, il est inutile de refaire un dépôt sur le site avec les nouvelles dates, c’est le dépôt de l’attestation de présence et de règlement avec les dates effectives de la formation qui déclenchera la prise en charge par le FIFPL.

De plus, pendant tout le temps du confinement, toutes les formations initialement prévues en présentiel peuvent être transformées en classe virtuelle sans avoir l’obligation de répondre au cahier des charges s’appliquant aux apprentissages à distance. Vous devez vous rapprocher des organismes de formation pour les précisions sur les modalités.

Il reste possible de déposer des dossiers, le traitement des demandes ainsi que des prises en charges continue, avec probablement un délai un peu plus long du fait d’une réorganisation dû au télétravail de nombreux agents.

0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez